Installations sportives de Chantemerle

Situation géographique

Le FC Peseux Comète évolue les deux mi-temps du match sur la commune de Corcelles (le village voisin), seule la 3ème mi-temps a lieu sur la commune de Peseux !! (la buvette en l’occurence). La frontière se situant derrière le but côté buvette. Le FC est propriétaire du terrain et de ses installations.

Historique

En 1910, quelques mois après que la comète de Halley eut illuminé le ciel neuchâtelois, une poignée de jeunes de Peseux décide de créer une équipe pour pratiquer ce sport encore tout neuf qu’on appelait déjà « football ».

En 1913 le FC Comète est officiellement annoncé auprès de l’Association cantonale neuchâteloise de football.  Le FC Comète a dès sa fondation en 1913, utilisé le terrain actuel de Chantemerle, il n’y avait, durant plus de 30 ans, aucune construction aux abords du terrain.

En 1946, à la reprise de l’activité avec le terrain refait (suite au plan Wahlen), le besoin se fait sentir de construire un local pour le matériel, une citerne pour récolter l’eau du toit et une petite buvette pour débiter des boissons. Ainsi des dizaines de joueurs, membres du comité et supporters se donnaient rendez-vous tous les samedis après-midi pour construire ce bâtiment qui avait environ 7m sur 3m. Tout fût terminé dans la joie à la fin de la saison 1947-48, pour l’ascension en 3ème ligue lors de la finale contre Courtelary.

Les moyens limités du club ne permettaient pas de faire plus et les joueurs se rechangeaient et se douchaient du club de la Côte (actuellement le Pub au centre de Peseux) qui était utilisé comme local du club.

Agrandissement

En 1971, un mouvement se dessina pour agrandir les locaux, créer des vestiaires et douches afin de se mettre au goût du jour. La dépense projetée approchait les Fr. 1220’000.- et le  club n’en possédait pas le millième !! Différentes manifestations et la diplomatie du Comité permirent d’amasser de de Fr. 60’000.-. Un crédit communal et quelques généreux mécènes permirent de donner le feu vert à cette construction.

C’est en 1973 qu’eu lieu l’inauguration du bâtiment, utilisé jusqu’en 2012, L’année suivante, un nouvel éclairage fut installé, renouvelé et modernisé en 1984.

Depuis plusieurs années, la place de jeu est l’objet de soins intensifs des dirigeants qui consacrent, chaque année environ Fr.  12’000.- pour l’entretenir et l’améliorer.

Le FC Peseux Comète (nouvelle appellation depuis l’an 2000), propriétaire de son terrain et locataires depuis 2012 des nouvelles installations de la cantine et des vestiaires est ainsi bien placé dans ce domaine, important pour un club.

Encore quelques dates

En 1983, des grillages ont été érigés derrière chaque but. Ajoutons encore qu’en 1986, des toilettes mixtes furent créées.

En 1991, deux garages ont été construits à côté de la cantine, destinés au rangement du matériel de jeu ainsi que du matériel d’entretien. Cette réalisation a permis au club de concentrer le matériel de jeu dans un local plus fonctionnel. Ce premier emplacement est resté d’usage jusqu’en 2012. Lesdits garages ayant été déplacés  au début de place de parcs pour les besoins d’extension des nouveaux locaux.

En 1992, le FC a cédé gratuitement l’équivalent de 384m2 é la commune de Corcelles-Cormondrèche dans le but de réaliser le déplacement de l’assiette de la route qui borde le terrain de football et d’obtenir ainsi que ce nouveau chemin (cadastre ce Corcelles-Cormondrèche)  soit goudronné. De ce fait, l’aspect du site s’en est trouvé  amélioré. Seuls les anciens garderont un souvenir de ce qu’était le chemin qui longe le terrain de football.

En 1993, le club des 100 a fait construire des gradins au Sud du terrain. Cette réalisation permet aux spectateurs de garder les pieds au sec.

En 1998, l’état du terrain pose de plus en plus de problèmes pour la pratique du football. Une poignée de volontaires lance une action de parrainage (les actifs et les juniors y participent qui est couronnée de succès. Le terrain est complètement refait sur sa partie centrale (1/3 du terrain). Les côtés sont ressemés. Aucun match ne peut se déroulés durant tout le premier tour, les équipes jouent leurs matches à domicile aux Pont-de-Martel.

En 1999, grâce à la générosité de quelques membres, le FC a pu poser des barrières au Sud du terrain. Cela empêche les indésirables de venir évoluer sur le terrain.

En 2002 et jusqu’en 2004 l’entreprise Von Arx a  mis à notre disposition un container qui a été utilisé comme 5ème vestiaire.

En 2003, une étude d’amélioration du bâtiment abritant les vestiaires et la cantine a été réalisée.  Malheureusement en raison du coût très élevés des transformations, le projet n’a pas été réalisé. Une maquette reflétant les modifications est conservée au local comité.

Une autre piste

Le FC Peseux Comète n’ayant pas fait valoir la reconduction du droit de superficie, accordé en 1978 pour une durée de 30 ans, jusqu’au 31 décembre 2008. A l’expiration  du droit de superficie, les constructions font retour au propriétaire du fonds et deviennent partie intégrant de ce fonds.

Ce droit n’impliquait pas la remise à l’état primitif du bien-fonds, mais permettait au FC d’obtenir une indemnité de la part de la Commune de Peseux.

En date du 21  février 2008 un premier rapport d’étude de nouvelles installations a été rédigé par le Conseil communal. Ce rapport contenant notamment des dortoirs n’a pas reçu l’aval du Conseil général de Peseux.

En date du 24 juin 2008, organisation de portes ouvertes des installations de Chantemerle. Lancement de pétition.

En date du 2 avril 2009, dépôt d’une initiative populaire.

En date du 24 février 2009, l’Express (Arcinfo actuellement) titrait « Jeudi 25 février 2009 date importante pour l’avenir du FC Peseux Comète »

En effet, le rapport sur la réalisation de nouvelles installations à Chantemerle sera présenté au Conseil général pour on l’espère recevoir une acceptation.

Voici le résultat du vote : accepté à l’unanimité  par le Conseil général de Peseux (30 voix sur 30 possibles).

En date du 26 février 2009, l’Express titrait « les installations de Chantemerle seront reconstruites »

Hier soir le Conseil général de Peseux a accepté le second projet pour la reconstruction de la buvette et des vestiaires de Chantemerle, le coût des travaux et de démolition s’élève à 1,2 million de francs. Pour mémoire en février 2008 un projet de 1,5 million de francs avait été balayé, celui-ci comportait en plus la construction d’un dortoir.

En septembre 2012, le FC Peseux Comète bénéficie des nouvelles infrastructures de Chantemerle

“Un nouveau rapport (mais sans dortoirs) a été présentés aux Conseil général de Peseux qui a été bien accueilli. Le Conseil communal a reçu le feu vert pour la création de nouvelles installations. Installations dont le FC profite depuis 2012.”